• component (10)

    Blog de l'IoT Valley

    Articles populaires

    Tous nos articles:

    5 bonnes pratiques à instaurer pour travailler avec une startup

    Si startups et grandes entreprises se distinguent par de nombreux aspects, il leur suffit de mettre en place des bonnes pratiques pour rendre leur collaboration plus fluide.
    Travailler avec une startup IoT Valley

    Amélioration de l’efficacité opérationnelle, création de nouveaux services… Les motifs de collaboration entre startups et grandes entreprises sont nombreux. Toutefois, leur temporalité, leur culture et leurs process très différents peuvent parfois représenter un frein. On fait le point sur les 5 bonnes pratiques à mettre en place pour travailler efficacement avec une startup.

    Identifier et formaliser l’irritant terrain

    Pour générer un projet d’innovation qualifié, il est indispensable de se détacher d’une approche « solution centric » afin de concentrer son attention sur la problématique à résoudre (ou irritant).

    En effet, ce n’est qu’en ayant une parfaite connaissance de cet irritant, de son impact sur les opérateurs et de ses conséquences sur l’entreprise, qu’il sera possible de sourcer la solution la plus adaptée et la plus efficace.

    Évidemment, qui dit formalisation du problème et recherche de solutions, dit implication de l’ensemble des parties prenantes, qu’il s’agisse des opérateurs ou des directions métiers !

    Définir un cadre d’expérimentation précis

    On ne fait pas un POC (Proof Of Concept) pour le simple plaisir d’expérimenter quelque chose mais bel et bien pour répondre à un problème précis (irritant identifié). Une fois la solution choisie, il est donc impératif de définir le cadre dans lequel se déroulera le POC en s’assurant que la phase de test est bien représentative du périmètre global du problème :

    • Les acteurs du projet sont-ils bien tous d’accord sur l’objectif de l’expérimentation ?
    • Quels seront les critères de réussite et d’échec ?
    • Comment les mesurera-t-on ?
    • Comment évaluera-t-on la précision et l’ergonomie de la solution ?

    C’est en apportant des réponses à l’ensemble de ces questions que la startup et l’entreprise pourront véritablement se concentrer sur la valeur de la solution testée, prendre rapidement les actions correctives adéquates en cas de dysfonctionnements et faire un bilan le plus rationnel et factuel possible à l’issue du POC.

    Mettre en place de nouveaux process

    Startups et entreprises sont deux structures très différentes : elles n’ont pas la même culture et encore moins les mêmes temporalités et façons de travailler. Là où une startup a besoin d’aller le plus vite possible pour assurer sa survie, une grande entreprise a, quant à elle, besoin de garantir le bon respect de ses processus en place.

    Pour que leur collaboration soit efficace, il est donc nécessaire qu’elles réalisent un travail de compréhension mutuelle et mettent en place des méthodologies qui conviennent aux deux parties.

    Il s’agit ainsi d’adopter une approche à la fois suffisamment formaliste pour répondre aux exigences de l’ETI ou du grand compte et suffisamment souple pour ne pas mettre en danger la startup.

    Parmi les actions à réaliser pour trouver ce compromis, on peut notamment citer la simplification du contrat type de l’entreprise - de plus en plus de structures optent pour un contrat POC simplifié - et le raccourcissement des délais de paiement.

    Se positionner en partenaires

    Les entreprises ont parfois tendance à concevoir leur collaboration avec des startups comme une relation client-fournisseur. Pourtant, pour être efficace, c’est bel et bien sous le signe du partenariat que doit être placée leur collaboration.

    Pour ce faire, il est donc indispensable qu’elles échangent régulièrement et qu’elles fassent de la transparence leur valeur commune.

    Enfin, pour être véritablement partenaires, grands-comptes et startups doivent également adopter la même démarche itérative, c’est-à-dire expérimenter ensemble, faire des ajustements ensemble... Bref, travailler main dans la main à la recherche commune de solutions.

    Établir une gestion de projet à deux vitesses

    La réussite d’un POC ne suffit pas à garantir le bon déploiement d’une solution. En effet, s’il n’a pas été suffisamment anticipé et préparé, le déploiement risque fort de ne pas aboutir.

    Parallèlement à la gestion d’un projet pilote, il est donc essentiel de mener un travail de fond en intégrant d’autres acteurs, tels que les métiers de l’informatique ou les services achats et juridiques par exemple.

    L’objectif ? Identifier les contraintes qu’ils pourraient rencontrer si une implémentation et une industrialisation de la solution devaient avoir lieu :

    • Quels sont les éléments bloquants susceptibles de venir retarder voire même empêcher le déploiement du projet ?
    • Ces éléments sont-ils rédhibitoires ?
    • Des solutions peuvent-elles être trouvées ?

    Outre un gain de temps précieux entre les phases de bilan de l’expérimentation et de déploiement de la solution, ce questionnement permettra - s’il est effectué dans le bon timing - de préserver toute la pertinence du projet mené.

    A l’IoT Valley, nous faisons le pont entre les ETI et les startups afin de développer des partenariats gagnants pour les 2 parties. Notre méthode éprouvée auprès de nombreux partenaires a pour but de générer un retour sur investissement rapide.

    Un projet d'innovation en cours ?

    Découvrez notre accompagnement